Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La nouvelle assemblée nationale libyenne a élu jeudi à sa présidence Mohamed Magarief, un ancien dirigeant de l'opposition. Considéré comme un musulman modéré, il est dans les faits le chef de l'Etat libyen par intérim. Mais son domaine d'action précis reste à déterminer.

L'assemblée ou Congrès général national, qui comprend 200 élus, va devoir maintenant nommer un Premier ministre et emmener la Libye vers de nouvelles élections législatives une fois achevée la rédaction d'une nouvelle Constitution.

Economiste et ancien ambassadeur de Libye en Inde, Mohamed Magarief a choisi l'exil à partir des années 1980. Il était l'une des figures de proue du mouvement d'opposition le plus ancien en Libye, le Front national pour le salut de la Libye, qui a plusieurs fois essayé de mettre fin au régime de Muammar Kadhafi.

Le parti qu'il dirige aujourd'hui, le Parti du Front national, en est issu. Le Front national a remporté trois sièges lors des élections du 7 juillet, premières élections libres en Libye depuis une génération.

C'est la démocratie

"Je suis très, très heureux. C'est une grosse responsabilité", a déclaré Mohammed Magarief à Reuters. Pour ce scrutin retransmis à la télévision, il a remporté 113 voix contre 85 à l'indépendant Ali Zidane. "C'est la démocratie, c'est ce dont nous avons rêvé", a déclaré Ali Zidane en félicitant le nouveau président.

"C'est une personnalité politique et tout le monde le connaît. Il a une très bonne expérience pour diriger le congrès et l'Etat démocratique libyen", a déclaré Osmane Sassi, ancien responsable du Conseil national de transition (CNT), le bras politique des forces de l'opposition qui ont renversé Mouammar Kadhafi il y a un an.

Le CNT a remis officiellement le pouvoir à l'assemblée mercredi avant d'être dissous, première transmission non violente du pouvoir dans l'histoire moderne du pays. L'assemblée a également élu un premier vice-président, Giouma Attaiga, un avocat de la ville portuaire de Misrata. Un second vice-président sera élu vendredi.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS