Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le directeur Andreas Felix (à gauche) et le président Markus Derungs lors de l'assemblée générale de l'association des entrepreneurs grisons vendredi à Laax (GR).

KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER

(sda-ats)

L'association grisonne des entrepreneurs (GBV) reconnaît avoir commis des "erreurs" dans l'affaire du cartel de la construction en Basse-Engadine. "L'humilité est aujourd'hui de mise", a déclaré Markus Derungs lors de l'assemblée générale de la GBV.

"Nous n'avons pas tout fait correctement, nous avons commis des erreurs", a encore affirmé le président de l'association des entrepreneurs grisons vendredi à Laax (GR). Il aurait fallu être présents pour intervenir lorsque cela aurait été nécessaire. "Nous sommes désolés".

L'affaire des ententes illicites dans le secteur de la construction en Basse-Engadine a été révélée le 26 avril. La COMCO a sanctionné sept entreprises pour un total de 7,5 millions de francs. Les amendes peuvent être contestées devant le Tribunal administratif fédéral. L'affaire porte sur plus de 400 adjudications dont le montant dépasse nettement les 100 millions de francs.

Organisation des réunions

Dans cette affaire, la GBV n'offrait pas de prestations de construction en Basse-Engadine, mais elle a contribué à organiser les réunions dans lesquelles les entreprises de construction se sont entendues pour manipuler les adjudications. Elle a aussi créé les bases pour la répartition des projets et la coordination des offres entre les entreprises de construction, selon la COMCO.

Markus Derungs a promis de faire toute la lumière à l'interne sur cette affaire. Des ententes sur les prix ne constituent pas un délit mineur, a encore souligné le président de la GBV.

Le directeur de l'association Andreas Felix a reçu le soutien des membres de la GBV. Il a toujours affirmé qu'il n'était pas au courant des accords illégaux passés entre les entreprises. L'affaire aura malgré tout eu des conséquences politiques pour lui: il a retiré sa candidature pour l'élection au gouvernement grison du 10 juin et il a démissionné de la présidence du PBD des Grisons.

Importants dommages

Pour le président du gouvernement grison Mario Cavigelli, invité de l'assemblée de la GBV, il faut faire toute la lumière sur cette affaire et prendre les mesures qui s'imposent. Les manipulations des adjudications ont causé "d'importants dommages pour le canton, les communes et les privés".

Mardi, le gouvernement a annoncé qu'il ferait examiner toute cette affaire par une personne externe au canton. Jeudi, la commission de gestion du parlement grison a proposé la création d'une commission d'enquête parlementaire (CEP). Le parlement se prononcera lors de sa session de juin.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS