Toute l'actu en bref

"Si nous étions plus nombreux à rouler à vélo au quotidien, les routes et les transports publics s’en trouveraient allégés: de quoi libérer de l’espace pour tous", selon Matthias Aebischer, président de PRO VELO Suisse (archives).

KEYSTONE/PETER SCHNEIDER

(sda-ats)

Pour fêter les 200 ans de la petite reine et pour inciter les Suisses à utiliser davantage leur bicyclette, l'Association Pro Velo lance une action ludique. Tous les mercredis, elle propose un nouveau défi ouvert à tous.

Les Suisses parcourent environ 1 km par jour à vélo en moyenne. C'est peu en comparaison internationale, selon Pro Velo, l'association faîtière des cyclistes en Suisse, qui note que le pays accuse un certain retard dans ce domaine.

La population suisse comprend environ 8% de cyclistes assidus, selon des enquêtes sur la mobilité. C'est bien loin des Pays-Bas, qui se classent en tête des patries du vélo, avec 36% de personnes privilégiant ce moyen de transport.

Les avantages de la petite reine sont pourtant nombreux, tant pour l'environnement que pour la santé et le porte-monnaie, selon le président de Pro Velo Suisse, Matthias Aebischer. "Si nous étions plus nombreux à rouler à vélo au quotidien, les routes et les transports publics s'en trouveraient allégés: de quoi libérer de l"espace pour tous", note-t-il, cité dans un communiqué de l'association mardi.

"C'est le moyen de transport du futur" et le moyen idéal pour parcourir les courtes distances, selon le président. Si l'on songe qu'environ un tiers des trajets automobiles et deux tiers des déplacements en transports publics sont inférieurs à 3 km, on constate que le potentiel de la bicyclette est énorme.

Faire du vélo rend heureux

Dans le but de susciter un nouvel élan pour le vélo et d'inciter chacun à "mettre plus de mouvement dans son quotidien", Pro Velo lance dès mercredi un concours hebdomadaire. Le principe est le suivant: chaque participant choisit un prix qui correspond à un nombre défini de kilomètres à parcourir. Une fois son trajet effectué, il enregistre ce dernier dans l'application ou sur le site www.mercredisvelo.ch, afin de prendre part au tirage au sort pour le prix correspondant.

"L'action permettra à beaucoup de gens de redécouvrir le vélo et de se rendre compte que se déplacer à vélo rend heureux", indique Fabian Cancellara. L'ancien champion du monde est l'une des personnalités qui s'engagent pour cette initiative au côté de plusieurs politiciens, comme la conseillère nationale écologiste Lisa Mazzone (GE). L'action est notamment soutenue par l'Office fédéral de la santé publique et SuisseEnergie.

Les parlementaires donnent le ton

Autre action destinée à promouvoir la mobilité douce, "Bike4Car" a également été présentée mardi. Elle permet d'essayer pendant une semaine, jusqu'au 31 août, un vélo à assistance électrique dans plus de 70 lieux partout en Suisse. Plusieurs conseillers nationaux et conseillers aux Etats s'y associent et s'engagent à promouvoir cette action, en particulier durant la journée de mardi.

Quelques-uns déposeront leur clé de voiture pendant une semaine cet été, afin de tester la mobilité quotidienne à vélo électrique. Par leur participation concrète, ils invitent la population à faire de même et à opter pour une mobilité multimodale. Initiée en 2010 à Winterthour, l'initiative "Bike4Car" se déroule chaque été et a déjà convaincu environ 4000 participants depuis son lancement.

ATS

 Toute l'actu en bref