Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Quelques collaborateurs de l'ATE se sont livrés à une «parade d'honneur» de la bicyclette sur la Place fédérale.

KEYSTONE/ANTHONY ANEX

(sda-ats)

L'Association transports et environnement (ATE) considère qu'il est temps que la Suisse se dote d'un réseau cycliste complet et sûr. Par une "parade d'honneur" sur la Place fédérale, elle a milité jeudi en faveur du "oui"à l'arrêté fédéral sur les voies cyclables.

"Le vélo est un moyen de transport toujours plus prisé et il mérite à ce titre une place sûre sur la route et dans la Constitution", ont souligné les dirigeants de l'ATE dans un communiqué. Selon Ruedi Blumer, président de l'ATE, "un "oui" au vélo dans la Constitution le 23 septembre prochain est une chance unique de développer un réseau cycliste à la fois sûr et complet, à l'instar de celui des chemins et sentiers pédestres".

Il suffit pour cela d'ajouter "voies cyclables" aux termes "chemins et sentiers pédestres" de l'article 88 de la Constitution fédérale. Cet élément central de l'initiative vélo - retirée au profit du contre-projet - y est entièrement repris.

L'ATE voit dans l'essor du vélo une possibilité de lutter contre l'engorgement du réseau routier et des transports publics, surtout dans les agglomérations. "L'affectation d'une partie de la surface routière à la circulation cycliste et la création de voies cyclables permettra de développer un réseau cyclable plus sûr pour tous les usagers", a encore noté Ruedi Blumer.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS