Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des hommages aux victimes de l'attentat de Nice ont été apportés au consulat suisse à Genève (archives).

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

(sda-ats)

L'attentat de jeudi soir à Nice, dans le sud de la France, a fait une troisième victime venant de Suisse. Le décès de la mère de la petite fille d'Yverdon, également victime de l'attentat, a été confirmé lundi par les autorités fédérale et cantonale vaudoise.

Le Conseil d'Etat vaudois a pris des mesures pour venir en aide à la famille et aux proches, précise-t-il dans un communiqué lundi. Il exprime toute sa sympathie et adresse ses condoléances à la famille et aux proches des victimes de cet acte terroriste commis jeudi soir sur la Promenade des Anglais à Nice.

Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a aussi confirmé lundi que la maman de la fillette était décédée, selon les informations qui lui ont été communiquées par les autorités françaises.

Pas d'autre Suisse touché

Vendredi, la Chancellerie fédérale avait annoncé que deux personnes de Suisse étaient mortes lors de l'attentat. Une Tessinoise de 54 ans, originaire d'Agno, était la première victime, avait rapporté sa commune. La deuxième victime est la fillette d'Yverdon, selon les précisions données dimanche.

Pour l'heure, ajoute le DFAE, il n'y a aucune indication que d'autres citoyens suisses ont été touchés par l'attentat. Toutes les demandes enregistrées par la Helpline du DFAE depuis jeudi soir ont pu être traitées.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS