Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Londres - Le ministre britannique des Finances George Osborne a dévoilé mardi au Parlement un budget d'austérité n'épargnant aucun Britannique, pas même la reine. La souveraine a accepté de reconduire le gel de la liste civile couvrant ses dépenses officielles et celles de son époux.
"Avec le plein accord de la reine, la liste civile restera gelée en 2011 à 7,9 millions de livres (9,5 millions d'euros), et de nouveaux moyens d'assistance seront proposés à une date ultérieure", a indiqué le ministre.
La déclaration fait suite à des informations de presse selon lesquelles la reine avait sollicité une augmentation de l'allocation, jamais revalorisée depuis 1990, année où le gouvernement conservateur de John Major s'était montré particulièrement généreux.
Selon le site officiel du trésor britannique, le gel signifie que la valeur de la liste civile a de facto diminué en 20 ans de 76%, du fait de l'inflation.
Le ministre des Finances a par ailleurs annoncé que la Maison royale avait accepté de soumettre désormais ses dépenses à un audit, au même titre que toutes les autres dépenses publiques. M. Osborne a assuré que cette évolution conduira à "une plus grande transparence" et "confiance du public".
"Immense victoire"Graham Smith, l'un des animateurs du mouvement "Republic" qui milite pour une abolition de la monarchie a salué l'audit comme "une immense victoire", tout en estimant qu'il pourrait révéler "un usage inapproprié" de l'argent du contribuable. Il a par ailleurs regretté que le nouveau gouvernement de David Cameron n'ait pas poussé l'audace jusqu'à imposer "des coupes budgétaires" à la reine.
Près de 70% du montant de la liste civile créée en 1760 sert à payer les salaires des quelque 1.200 employés royaux, y compris les jardiniers, secrétaires, écuyers, restaurateurs de meubles.
La manne sert aussi à financer les réceptions officielles et autres garden parties fréquentées chaque année par environ 50.000 invités. Selon un récent classement du "Sunday Times", la reine n'est plus aujourd'hui que la 214è fortune du royaume.
Elle coûte au total quelque 66 pence (79 cents) par tête de contribuable, si l'on tient compte des divers subsides octroyés - outre la liste civile - pour le défraiement des autres membres de la famille royale ou encore l'entretien des demeures et propriétés de la couronne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS