Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La police de Nouvelle-Galles du Sud a mené plusieurs raids à Sydney, dont un à Surry Hills.

KEYSTONE/EPA AAP/SAM MOOY

(sda-ats)

Les autorités australiennes ont déjoué un "complot terroriste" visant à "faire tomber" un avion avec un engin explosif improvisé, a annoncé dimanche le premier ministre australien Malcolm Turnbull. Il a précisé que quatre personnes avaient été arrêtées à Sydney.

"Je peux annoncer que la nuit dernière une importante opération de contre-terrorisme a eu lieu", a-t-il ajouté. Les mesures de sécurité ont été renforcées dans tous les principaux aéroports du pays, a-t-il précisé.

Les quatre hommes arrêtés samedi dans une série d'interpellations à Sydney sont soupçonnés d'être liés à un complot "d'inspiration islamique", a pour sa part déclaré le commissaire Andrew Colvin, de la police fédérale australienne.

Vol domestique

Il a ajouté que des informations recueillies au cours des derniers jours avaient mis les forces de l'ordre sur la piste d'une possible "attaque terroriste utilisant un engin explosif improvisé", préparée par des personnes dans la capitale de Nouvelle-Galle du Sud.

Les autorités n'ont pas précisé si l'attaque visait un vol national ou international, mais selon le journal Sydney's Daily Telegraph, elle avait pour cible un vol domestique.

Les autorités australiennes craignent de nouvelles attaques djihadistes après plusieurs attentats, dont le meurtre d'un employé de la police à Sydney par un adolescent de 15 ans, qui ont visé le pays ces dernières années.

Avant cette annonce, douze attaques avaient été déjouées et une soixantaine de personnes inculpées depuis que le niveau d'alerte a été relevé, en septembre 2014.

ATS