Navigation

L'Australien Gerrans s'offre la centième de la Doyenne

Ce contenu a été publié le 27 avril 2014 - 17:50
(Keystone-ATS)

Genève - L'Australien Simon Gerrans (Orica) a remporté la 100e édition de Liège-Bastogne-Liège, la Doyenne des classiques, longue de 263 kilomètres. Gerrans est le premier Australien à figurer au palmarès.
Le coéquipier de Michael Albasini a devancé l'Espagnol Alejandro Valverde et le Polonais Michal Kwiatkowski. Il s'offre sa deuxième victoire dans un des "Monuments du cyclisme" après son succès à Milan - San Remo en 2012.
Cette 100e édition de la Doyenne fut l'une des plus décevantes. Une quarantaine de coureurs se trouvaient encore réunis à l'attaque de la dernière côte à Ans. Les Italiens Domenico Pozzovivo (AG2R) et Gianpaolo Caruso (Katusha) sont sortis à 5 km de l'arrivée. Le duo transalpin a pris 13'' d'avance sur le reste des favoris. Mais au sommet de la côte avant le dernier virage à gauche, ils ont été rejoints par Daniel Martin, le vainqueur de l'an dernier. Mais l'Irlandais tombait dans le virage lorsque sa roue arrière s'est dérobée.
Simon Gerrans en profitait pour lancer le sprint aux 300 mètres. Valverde ne pouvait le remonter tout comme le Polonais Kwiatkowski, qui avait dû faire un écart suite à la chute de Martin.
Côté suisse, Sébastien Reichenbach (IAM) a pris la 22e place à 12'' tandis que Mathias Frank s'est classé 27e.
Cette 100e édition, dont le départ a été donné par le roi des Belges Philippe, a été ouverte par une échappée de six coureurs (Bono, Venter, le Suisse Pirmin Lang (IAM), Koch, Jacobs, Minard) dès le 12e kilomètre.
Le sextuor s'est assuré une avance d'un quart d'heure (Km 75) puis le peloton s'est rapproché malgré plusieurs chutes qui ont provoqué notamment l'abandon du champion du monde, le Portugais Rui Costa (contusions).
Le dernier rescapé, l'Italien Matteo Bono, a été repris à 20 kilomètres de l'arrivée, au pied de la Roche-aux-Faucons, où deux grimpeurs, Pozzovivo et le Colombien Julian Arredondo, se sont dégagés.
Le duo a été repris aux 11 kilomètres et un peloton reconstitué, fort d'une quarantaine d'unités, s'est présenté au pied de la dernière côte classée, Saint-Nicolas.
"Je ne sais pas quel sentiment domine", a déclaré Gerrans aussitôt après l'arrivée. "Mon équipe m'a bien placé, j'ai toujours eu des coéquipiers dans les 30 derniers kilomètres".
Agé de 33 ans, l'Australien s'est imposé pour la première fois dans une "Ardennaise". Mais Gerrans, vainqueur d'étapes sur le Tour de France (et aussi maillot jaune en 2013), a déjà gagné une grande classique, Milan-Sanremo en 2012.
Le vainqueur du Tour de France, le Britannique Chris Froome, a déclaré forfait peu avant le départ, en raison d'une légère infection pulmonaire, selon son équipe.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.