Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le tireur a ouvert le feu au hasard sur des piétons sur l'avenue Danforth.

KEYSTONE/AP The Canadian Press/CHRISTOPHER KATSAROV

(sda-ats)

La police de Toronto, au Canada, a annoncé lundi avoir identifié l'homme de 29 ans qui a tué deux personnes dimanche soir lors d'une fusillade. Il avait été ensuite abattu par la police dans un échange de tirs. Ses motivations ne sont toutefois pas encore connues.

Il s'agit d'un résident de Toronto, âgé de 29 ans, selon le chef de la police. D'après sa famille, il souffrait depuis son enfance de "sérieux problèmes mentaux", qu'il n'a jamais pu surmonter même s'il a pris des médicaments et suivi des thérapies.

"Nous sommes totalement dévastés par le fait que notre fils ait été responsable de cette violence insensée et de ces pertes de vie", a dit sa famille dans une lettre adressée à la chaîne publique CBC.

La fusillade a éclaté dimanche en fin de soirée, semant le chaos dans le très animé quartier grec de Toronto. L'homme a ouvert le feu au hasard sur des piétons déambulant sur l'avenue Danforth, autour de 22h00, avant de cibler des restaurants bondés.

"Un problème d'armes à feu"

Des témoins ont affirmé que plus d'une vingtaine de coups de feu avaient été tirés. Arrivée rapidement sur les lieux, la police avait ouvert le feu sur le tireur qui a été découvert quelques instants plus tard dans une ruelle, mort, ont indiqué les enquêteurs.

Outre le tireur, deux personnes, dont une enfant de dix ans, ont été tuées et treize blessées. Pour le maire de Toronto, la fusillade de dimanche soir témoigne du fait que sa ville a "un problème d'armes à feu". La quatrième plus importante métropole d'Amérique du Nord a été ces derniers temps le théâtre d'un accroissement de la violence par armes à feu, due principalement aux gangs.

Entre le début de l'année 2018 et le 14 juillet, Toronto avait connu 220 fusillades, qui ont coûté la vie à 27 personnes, contre 196 échanges de coups de feu et 17 morts pour toute l'année 2017, selon les statistiques officielles. Ces violences par balles ont augmenté de 10% par rapport à la même période de l'année dernière.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS