Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'intérêt des médias est grand dans l'affaire du quadruple assassinat de Rupperswil (AG), et le Ministère public communique activement. Lundi, il a informé les parents des footballeurs juniors.

KEYSTONE/ALEXANDRA WEY

(sda-ats)

L'auteur du quadruple assassinat de Rupperswil (AG) n'a apparemment pas commis d'autres actes d'ordre sexuel sur des enfants ou des jeunes. Les autorités argoviennes ont transmis lundi cette information aux parents des footballeurs juniors.

C'est ce que révèle l'état actuel de l'enquête, a indiqué le Ministère public argovien. Des investigations approfondies vont continuer d'être menées ces prochains jours et ces prochaines semaines dans l'entourage de l'accusé.

Dans le cadre de cette enquête, des interrogatoires et des recherches seront aussi effectués dans les clubs de football au sein desquels l'homme de 33 ans a exercé des activités d'entraîneur et de coordinateur, précise le communiqué de la justice.

Expertise psychiatrique

Le Ministère public de Lenzbourg-Aarau va aussi ordonner ces prochains jours une expertise psychiatrique afin de déterminer le risque de récidive et le degré de culpabilité de l'auteur.

L'accusé a été arrêté jeudi passé et il a avoué le quadruple assassinat de Rupperswil. Lors d'une conférence de presse, le Ministère public et la police cantonale argovienne avaient indiqué que l'homme avait abusé sexuellement d'une des victimes, un garçon de 13 ans, avant de tuer les quatre victimes.

Le Ministère publice livrera de nouvelles informations "en temps voulu". Il prie les médias - aussi au nom des personnes concernées - de ne pas contacter de juniors, de parents de juniors ou d'autres membres des clubs de football concernés.

ATS