Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des militaires autrichiens vont être déployés au col du Brenner, qui marque la frontière austro-italienne, a annoncé samedi le ministre de la défense Hans Peter Doskozil. Un afflux de migrants et de réfugiés cherchant à gagner le nord de l'Europe, est attendu.

"Dans la mesure où les frontières extérieures de l'UE ne sont pas protégées efficacement, l'Autriche va bientôt procéder à des contrôles stricts. Cela veut dire des contrôles de grande ampleur au col du Brenner et des militaires", dit Hans Peter Doskozil.

Outre la protection de la frontière, ces effectifs pourront participer à l'enregistrement des migrants, aux tâches humanitaires et aux expulsions, ajoute le ministre autrichien.

Il réitère par ailleurs son appel à la formation d'une mission européenne à la fois militaire et civile pour aider Frontex, l'agence chargée de la protection des frontières de l'Union.

Nouvelle voie

Avec la fermeture de la "route des Balkans" qu'empruntaient migrants et réfugiés arrivant sur le sol européen via les îles grecques de la mer Egée et l'accord conclu avec Ankara, prévoyant le renvoi en Turquie des migrants arrivés clandestinement en Grèce, une nouvelle voie pourrait s'ouvrir via l'Albanie, l'Adriatique et l'Italie.

ATS