Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le refus d'un commissariat argentin d'enregistrer la plainte d'un aveugle, victime d'un vol, sous prétexte qu'il n'avait pas vu les voleurs, a fait scandale vendredi dans le pays sud-américain. Une enquête interne de la police a été ouverte.

"Tu n'as rien vu de bizarre?", lui ont demandé les policiers de la municipalité de Corrientes. "Non, je suis aveugle, complètement aveugle", a répondu le plaignant de 34 ans, qui venait déposer plainte.

La victime venait alors de se faire voler son sac à dos avec un ordinateur et deux téléphones alors qu'il s'entraînait avec l'association de football des non-voyants de la ville. Le commissariat a refusé de prendre en compte sa déclaration de vol, sous prétexte qu'il n'avait pas vu les voleurs.

Selon lui, deux policiers auraient ensuite profité de son handicap pour lui faire croire qu'il avait signé un papier pour récupérer ses affaires volées, alors qu'il s'agissait d'une "note de remerciement à la police".

Le témoignage de l'aveugle auprès de plusieurs médias a permis de diffuser son histoire dans le pays, obligeant le chef de la police de Corrientes à lancer une enquête interne. La victime a ensuite pu récupérer ses affaires volées et un jeune de 19 ans a été arrêté.

ATS