Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'avion reste le moyen de transport le plus sûr en Suisse. En 2014, deux personnes ont trouvé la mort dans un accident aérien contre 28 sur les rails et 243 sur la route.

Quant à la navigation publique, elle n'a enregistré aucun décès l'année passée, a indiqué jeudi l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans un communiqué.

Depuis les années 1970, le nombre de tués a fortement reculé tout transport confondu. L'amélioration des dispositifs sécuritaires explique cette évolution positive.

Mortalité plus élevée en moto

Hors aviation, le train présente le plus faible danger de décès avec un mort en moyenne pour 12,8 milliards de personnes-kilomètres parcourus, soit une distance correspondant à 319'000 tours du monde. La voiture arrive en deuxième position, suivie par le vélo. La moto est par contre bien plus périlleuse avec un risque de mortalité pour 28 millions de personnes-kilomètres.

En moyenne, les routes provoquent la mort toutes les 36 heures. En 2014, on a dénombré 17'803 accidents de circulation dont 243 mortels, 4043 avec blessés graves et 17'478 avec blessés légers.

Même si le trafic routier est en augmentation ces dernières années, le nombre d'accidents mortels est en constante diminution en raison des améliorations techniques apportées aux véhicules.

Vitesse excessive

En comparaison européenne, c'est la Suède qui détient la palme de la sécurité routière avec 27 décès par million d'habitants. Dame Helvétie se classe en troisième position avec 33 morts par million d'habitants, juste derrière la Grande-Bretagne avec 28 tués.

Les hommes sont plus fréquemment victimes d'un grave accident de circulation que les femmes. Et c'est parmi les 18-24 ans que l'on retrouve le plus de blessés.

Sans surprise, le port de la ceinture de sécurité réduit le risque de mortalité. En 2014, la part des individus décédés suite à leurs blessures se situait à 0,5% pour les porteurs de la ceinture contre 6% pour les non-porteurs, soit 12 fois plus.

La principale cause des accidents de la route est la vitesse excessive. Elle est suivie par la consommation d'alcool et de drogues.

Trois morts dans les téléphériques

Concernant les transports publics routiers, les trams sont plus fréquemment impliqués dans un accident avec blessés que les autobus et les trolleybus. Ils provoquent aussi plus de morts: 6 en 2014 contre 4 pour les bus et zéro pour les trolleybus.

Le train a causé 79 accidents avec blessés l'année passée. Dans la plupart des cas, il ne s'agissait pas de passagers, mais de tierces personnes ou d'agents des chemins de fer.

Les funiculaires n'ont occasionné aucun décès ni blessé en 2014. Les téléphériques ont par contre provoqué 8 accidents et trois tués.

Record pour l'aviation

L'aéronautique a causé sept accidents avec lésions corporelles pour un total de dix blessés. Les deux décès enregistrés constituent un record historique. Depuis le début des statistiques sur le sujet en 1960, le nombre de morts dans les accidents aériens n'a jamais été aussi bas.

Mais les chiffres de l'aviation varient plus fortement d'une année à l'autre que ceux des autres modes de transport du fait qu'un accident d'avion transportant beaucoup de passagers peut augmenter massivement le nombre de tués.

ATS