Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Guantanamo - Le procès à Guantanamo du Canadien Omar Khadr, arrêté à 15 ans en Afghanistan, a dû être interrompu jeudi, alors que l'accusation et la défense entraient dans le vif du sujet. L'unique avocat de la défense s'est évanoui en pleine audience.
Alors qu'il menait le contre-interrogatoire d'un témoin de l'accusation, l'avocat militaire, le lieutenant-colonel Jon Jackson, a demandé une pause de cinq minutes au juge. Selon plusieurs témoins de la scène, le jury militaire avait quitté la salle lorsqu'il est tombé à genoux sur le sol et s'est évanoui.
Une ambulance l'a évacué vers une structure médicale de la base navale américaine de Guantanamo à Cuba. "Son état est stabilisé, nous espérons que ce n'est pas grave", a déclaré à la presse Denis Edney, avocat civil canadien d'Omar Khadr, que celui-ci a renvoyé en juillet.
"Il a subi une opération chirurgicale il y a six semaines à la vésicule biliaire", a ajouté le conseil. "Omar était bouleversé et m'a dit qu'il se sentait mal de ne rien pouvoir faire" quand c'est arrivé, a-t-il poursuivi. Lorsque les secours sont arrivés, il "était réactif", a encore assuré M. Edney.
Un des responsables des avocats militaires de Guantanamo, Brian Broyles a expliqué que, le lieutenant-colonel Jackson étant le seul défenseur de M. Khadr, le procès serait suspendu jusqu'à lundi ou plus, tant qu'il ne serait pas rétabli.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS