Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le commerce en ligne en Suisse continue de mieux se développer que le secteur dans son ensemble. La majorité des représentants de la branche attend une croissance des ventes l'an prochain malgré la baisse des prix et la faiblesse de l'euro.

Les fournisseurs de commerce en ligne n'échappent pas aux tendances du marché. Malgré un ralentissement des taux de croissance, une majorité de représentants du secteur prévoit une poursuite de la hausse des ventes, aussi bien pour Noël de cette année que pour l'an prochain, selon un sondage-éclair réalisé par la Haute école spécialisée du Nord-Ouest de la Suisse et la société Datatrans.

L'e-commerce résiste nettement mieux que l'ensemble de la branche. Le secteur du commerce de détail en Suisse devrait subir cette année une baisse du chiffre d'affaires nominal de 2,1%, soit son plus fort recul depuis 35 ans, d'après les estimations de l'institut BAKBASEL.

Près de deux tiers des fournisseurs interrogés attendent pour l'année prochaine un gain de parts de marché dans leur secteur, tandis qu'un tiers prévoit un maintien de leur part actuelle, selon l'étude publiée mercredi.

Aléas monétaires

Le cours de l'euro reste problématique, en particulier pour le commerce de la mode et des médias. Le cours actuel de l'euro à 1,10 franc représente un seuil critique pour un tiers des firmes interrogées.

Le sondage pointe du doigt les différences entre les secteurs. Les fournisseurs d'informatique et d'électronique grand public sont les moins touchés par les développements actuels. Ils sont également très compétitifs en comparaison avec l'étranger.

Différences entre secteurs

A l'inverse, le secteur de la mode, qui a tardé avant de se lancer dans le commerce en ligne, a vu sa situation concurrentielle se détériorer au cours de ces dernières années. De leur côté, les fournisseurs de voyage semblent s'être adaptés avec succès aux changements du marché, se montrant optimistes pour l'année en cours comme pour celle à venir.

Au total, 24 fournisseurs du commerce de biens de consommation et de services en ligne ont participé à ce sondage effectué en ligne à la mi-octobre, représentant un volume de chiffre d'affaires de 3,2 milliards de francs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS