Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La conseillère fédérale Doris Leuthard a souligné la nécessité de protéger les troupeaux contre les prédateurs mardi lors de la visite d'un alpage aux Diablerets (VD). En compagnie de la ministre vaudoise Jacqueline de Quattro, elle a relevé les bons résultats obtenus avec les chiens de protection.

Sur l'alpage du Creux-de-Champ où elle a admiré le travail des chiens des Pyrénées, Doris Leuthard a loué l'engagement et le rôle de pionnier du canton de Vaud. Tout comme Berne et Fribourg, il a mis en place une protection des troupeaux "exemplaire", s'est-elle réjouie. L'intégration de chiens de protection dans les troupeaux porte ses fruits.

Intérêts des éleveurs

En 2011, aucune perte n'a été recensée dans les troupeaux gardés par des chiens de protection en Suisse. Ce bon résultat sert également les intérêts des éleveurs, a relevé la cheffe du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC).

Leur engagement reste "la condition la plus importante" pour réussir à faire cohabiter les grands prédateurs et les troupeaux. Les mesures de protection sont prises sur une base volontaire.

Soutien financier

La Confédération apporte aux éleveurs conseils et soutien financier. Aujourd'hui, environ 200 patous se trouvent dans 90 alpages, mais leur importance va croître, selon elle.

Le canton de Vaud s'est fermement engagé pour généraliser la protection des troupeaux, a rappelé la conseillère d'Etat Jacqueline de Quattro. Aujourd'hui, 90% des 7600 ovins estivant en bénéficient.

Ce système donne d'excellents résultats. Alors qu'en 2008, 34 moutons ou chèvres ont été victimes du loup, en 2011, seul un mouton a été tué par un lynx dans le Jura vaudois, a-t-elle noté.

Problèmes

L'engagement de chiens est l'un des piliers du Programme national de protection des troupeaux de moutons et de chèvres. Environ 30'000 moutons sont protégés sur les 250'000 en estivage dans le pays.

Il reste plusieurs problèmes à résoudre, comme la protection des troupeaux de vache ainsi que les conflits entre les chiens et les touristes. Des panneaux, placés en bordure des zones, expliquent quel comportement adopter en présence de chiens de protection.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS