Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'effigie de la reine pourrait disparaître des timbres anglais

Londres - L'effigie de la reine d'Angleterre pourrait disparaître des timbres en raison d'un projet de privatisation du groupe postal Royal Mail. Le futur propriétaire n'aurait alors aucune obligation de conserver l'effigie royale. L'affaire suscite l'émoi dans le pays.
Le ministre du Commerce, Vince Cable, une des figures du gouvernement, a reconnu que "rien n'empêchait celui qui gèrera Royal Mail à l'avenir de ne plus utiliser l'effigie royale". Mais "je pense que c'est peu probable car c'est une marque très forte et nous allons parler avec le palais (de Buckingham, services de la reine) afin de voir si des modifications sont nécessaires", a-t-il ajouté sur la BBC.
Le projet de loi visant la privatisation de Royal Mail est actuellement en débat au Parlement. Pour de nombreux Britanniques, il s'agit là d'un crime de lèse-majesté, d'autant plus que, parmi les groupes étrangers intéressés au rachat de Royal Mail, figure l'allemand Deutsche Post, ce qui ne manque pas de réveiller de vieilles rancoeurs.
La tête du monarque, chef d'Etat du Royaume-Uni, figure sur les timbres britanniques depuis leur invention, en 1840. Son retrait choquerait d'autant plus qu'il interviendrait en pleines célébrations du soixantième anniversaire du couronnement d'Elizabeth II, en 2012.
Un immense et provocateur "Qu'on lui coupe la tête" barrait dimanche la Une du Mail on Sunday. "La disparition de l'effigie serait perçue à juste titre comme un symbole puissant du déclin national", écrit le tabloïde, qui assure que la famille royale ne décolère pas. De son côté, Buckingham Palace a refusé tout commentaire.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.