Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Eglise catholique de Colombie a fait don de 250'000 hosties à celle du Venezuela à l'occasion des fêtes de Pâques (archives).

KEYSTONE/AP REUTERS/FABRIZIO BENSCH

(sda-ats)

L'Eglise catholique de Colombie a fait don de 250'000 hosties à celle du Venezuela à l'occasion des fêtes de Pâques. Son voisin est touché par de graves pénuries, autrefois l'un des plus riches pays d'Amérique latine.

"Il est important de répondre aux nécessités qui accablent la foi en ces temps de crise à la frontière", a expliqué un communique du diocèse de Cucuta, la plus grande ville colombienne à la frontière du Venezuela.

Les 250'000 hosties ont été remises par l'évêque de Cucuta, Mgr Victor Manuel Ochoa, aux ecclésiastiques vénézuéliens sur le pont Simon Bolivar qui relie les deux pays, "afin que soit célébrée la sainte messe", selon le texte du communiqué.

Le Venezuela est ravagé par des pénuries de toutes sortes, principalement alimentaires - la farine nécessaire aux hosties y est rationnée - et de médicaments, à l'origine d'une grave crise politique et sociale dans ce pays dirigé par le président Nicolas Maduro, héritier de Hugo Chavez.

Outre la pénurie généralisée, il fait face à une hyperinflation, attendue à 13'000% en 2018. Des centaines de milliers de Vénézuéliens ont fui leur pays, dont plus d'un demi-million en Colombie. Ce dernier chiffre est appelé à doubler d'ici la fin de l'année, selon les autorités.

Les catholiques sont nettement majoritaires en Amérique du sud et se préparent à célébrer Pâques au terme de la semaine sainte.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS