Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A l'Eglise du Lignon (GE), une nouvelle croix en acier oxydé remplace le précédent crucifix qui avait fondu dans l'incendie du 13 septembre 2014.

ats

(sda-ats)

Détruite par un incendie en septembre 2014, l'Eglise du Lignon à Vernier (GE), a été inaugurée samedi après trente mois de travaux. L'édifice en partie classé a été reconstruit à l'identique. "Un choix de coeur" pour la Paroisse de l'Epiphanie.

"Il est plus difficile de reconstruire à l'identique que de faire du neuf", a expliqué Michel Codemo, le responsable de la coordination travaux, qui est aussi l'ancien président de paroisse. Depuis sa construction en 1969, les normes ont changé, notamment en termes d'isolation et de sécurité.

Les travaux ont coûté 4,6 millions de francs, dont plus de 300'000 francs à la charge de la Paroisse. Le feu, la fumée et l'eau avaient quasiment tout détruit. Seuls les murs périphériques ont pu être récupérés, a ajouté M. Codemo.

D'une rare violence, l'incendie du 13 septembre 2014 avait été causé par deux jeunes enfants qui jouaient près de l'orgue. Ces bambins ne sont pas considérés comme pénalement responsables. Les assurances de l'Eglise ont pris en charge les coûts de reconstruction et d'aménagement.

Une nouvelle croix

Il a fallu également remplacer le matériel liturgique. Des artistes locaux ont été mandatés pour réaliser ces oeuvres, dont une croix monumentale en acier oxydé. Le précédent crucifix, qui était en inox, avait fondu.

Les douze apôtres représentés sous forme de grandes stèles de béton ont été conservés et restaurés, comme l'exigeait la Commission des monuments, de la nature et des sites (CMNS), relève M. Codemo. Ces blocs de béton peints sont désormais ornés de sculptures représentant le chemin de croix offertes par une famille bernoise.

Le résultat final semble ravir les paroissiens qui sont venus par dizaines samedi découvrir leur lieu de culte, emballé dans un échafaudage pendant de nombreux mois. Beaucoup avaient les yeux rivés sur les énormes pans de toiture en sapin teinté. Ils devraient également apprécier le nouveau chauffage au sol qui permet de conserver une température constante dans le bâtiment.

Chez les voisins

Les quelque 80 fidèles qui se rassemblent pour la messe dans cette église ont trouvé refuge le temps des travaux dans le temple protestant voisin. Le président de paroisse Vincent Baertschi se réjouit de cette solidarité oecuménique. Cet incendie a aussi permis à la communauté de resserrer les liens, estime-t-il.

L'Eglise catholique du Lignon avait été construite entre 1969 et 1970. Immédiatement identifiable par son énorme toiture triangulaire, elle fait partie de la gigantesque cité-satellite du même nom qui a été développée entre 1963 et 1971.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS