Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Italie a annoncé mercredi simultanément de nouvelles mesures de rigueur et une baisse d'impôts surprise pour les moins favorisés. Rome entend démontrer, selon Mario Monti, que la stricte discipline budgétaire qu'il a imposée au pays, peut être "payante".

Le projet de budget 2013 et la "Loi de stabilité" 2013-2015, adoptés au terme d'un conseil des ministres de près de huit heures dans la nuit de mardi à mercredi, ne constituent pas une inflexion de la politique de rigueur que suit l'Italie, a tenu à souligner le président du conseil italien.

Les principales mesures pour 2013, dont certaines étaient inattendues, sont une hausse d'un point de la TVA à partir du 1er juillet, une baisse d'un point du taux d'imposition sur les revenus des ménages des deux tranches imposables les plus basses et des coupes budgétaires de 3,5 milliards d'euros (4,2 milliards de francs), en particulier dans le secteur de la santé.

S'y ajoutent des mesures d'économie pour les administrations publiques, comme une réduction de l'éclairage public, et des contrôles renforcés sur leurs finances ainsi que des incitations financières pour favoriser la productivité.

L'Eglise passe à la caisse

Mardi soir, le gouvernement italien avait annoncé que l'Eglise italienne devra dès 2013, et pour la première fois, payer des impôts sur ses activités immobilières générant des profits, y compris certaines propriétés exemptées jusqu'à présent.

L'exécutif risquait de se retrouver en porte-à-faux à la fois avec une opinion publique furieuse des avantages fiscaux dont bénéficie actuellement l'Eglise italienne et l'UE qui a prié Rome de mettre fin à ce qui était considéré comme une anomalie.

L'Eglise italienne gère un énorme patrimoine immobilier qui comprend d'innombrables églises, des milliers d'écoles, des universités, des cliniques privées, des maisons de retraite mais aussi des hôtels et des restaurants parfois de luxe et des centres sportifs. Au total, elle possèderait au moins 100'000 bâtiments d'une valeur de 9 milliards d'euros.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS