Toute l'actu en bref

L'attentat de dimanche dernier contre l'église copte de Mar Girgis à Tanta (nord) a coûté la vie à 28 personnes. Une seconde attaque a été perpétrée à l'entrée de l'église Saint-Marc à Alexandrie, faisant 17 morts (archives).

KEYSTONE/EPA/KHALED ELFIQI

(sda-ats)

Les autorités égyptiennes ont annoncé dimanche l'arrestation de treize "terroristes" qui planifiaient des attaques contre la communauté chrétienne et des institutions publiques. Ce coup de filet est survenu une semaine après des attentats contre des églises coptes.

Les "treize éléments terroristes" faisaient partie de groupuscules qui préparaient "une série d'attaques contre des institutions étatiques, des installations gouvernementales et chrétiennes, et contre des personnalités publiques et des policiers", dans quatre provinces du nord de l'Egypte, notamment à Alexandrie, selon un communiqué du ministère de l'intérieur.

Le texte ne précise pas quand ces attentats devaient avoir lieu. Dans les provinces d'Alexandrie et de Beheira (nord), les forces de sécurité ont également découvert deux fermes utilisées pour fabriquer des explosifs et entreposer des armes, selon le ministère.

Cette annonce intervient alors que les coptes d'Egypte célèbrent Pâques dans la tristesse et sous haute surveillance: le 9 avril, des attaques visant deux églises du nord de l'Egypte et revendiquées par le groupe Etat islamique (EI) ont fait 45 morts.

L'Eglise avait annoncé que les célébrations de Pâques se limiteraient à une simple messe, qui s'est tenue samedi soir sous haute sécurité.

Les coptes, qui représentent environ 10% des 92 millions d'Egyptiens, ont été ciblés à plusieurs reprises au cours des derniers mois. En décembre, un kamikaze de l'EI s'était fait exploser dans une église du Caire, tuant 29 personnes. Par la suite, le groupe djihadiste avait menacé de multiplier les attaques contre la communauté.

Les dernières violences antichrétiennes en Egypte interviennent avant la première visite du pape catholique François en Egypte, maintenue les 28 et 29 avril malgré les attaques.

ATS

 Toute l'actu en bref