Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les objets antiques récupérés ont pu être inspectés au musée égyptien du Caire (image d'illustration).

KEYSTONE/AP/ANTONIO CALANNI

(sda-ats)

L'Egypte a récupéré auprès des Emirats arabes unis 354 objets antiques présumés volés de diverses périodes, a indiqué le ministère égyptien des Antiquités. Le pays rapatrie régulièrement des objets volés.

"La police dans l'émirat de Charjah a pu saisir ces pièces", a annoncé le ministre égyptien des Antiquités Khaled El-Enany, cité dans un communiqué. Les pièces ont été inspectées samedi soir au musée égyptien du Caire.

Le ministère n'a pas donné de détails sur les circonstances de la saisie des pièces aux Emirats arabes unis. Il a précisé que l'émir de Charjah, cheikh Sultan Bin Mohammed al Qasimi, avait ordonné le retour des pièces en Egypte.

"Les objets antiques récupérés sont de diverses périodes depuis l'ère pharaonique, jusqu'à des pièces de la période islamique", a précisé Shaaban Abdel Gawad, chef du service des rapatriements au ministère des Antiquités, cité par le communiqué.

Les objets retrouvés comprennent une poterie portant le nom de Ramsès III qui a régné sur l'Egypte de 1183 à 1152 avant Jésus Christ. Parmi eux figurent aussi plusieurs statues en bronze à l'image de dieux égyptiens, dont Isis et Osiris, ainsi que des pierres tombales de la période islamique.

L'Egypte, particulièrement riche en trésors archéologiques, rapatrie régulièrement des objets volés. Parallèlement, Le Caire fait campagne pour le rapatriement d'objets actuellement exposés dans les musées européens, comme le célèbre buste de Néfertiti à Berlin.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS