Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Happy end pour l'Eire à l'Euro 2016. Son succès in extremis 1-0 contre l'Italie lors de son dernier match du goupe E lui a permis de se hisser en 8es de finale, parmi les quatre meilleurs troisièmes.

Les hommes de Martin O'Neill ont ainsi imité les trois autres sélections venues des îles britanniques, qui vont toutes aussi continuer leur parcours. Les fabuleux supporters irlandais pourront ainsi prolonger la fête, grâce à une réussite de Brady à la 85e, sur un centre parfait de Hoolahan.

Il ne fallait pas attendre de miracle de la part de l'Italie dans le stade de Lille, où le toit avait été fermé en raison d'un important risque d'orages. Déjà assurés de terminer en tête du groupe, et de retrouver l'Espagne dans ce qui sera le gros choc des 8es de finale, les Transalpins ne voulaient guère utiliser trop d'énergie dans cette confrontation. Ainsi, Antonio Conte avait effectué la bagatelle de huit changements dans son onze de départ.

L'Eire, qui avait absolument besoin des trois points pour pouvoir poursuivre son parcours, a donc pris l'initiative contre un adversaire tout heureux d'attendre et de défendre. Très motivés dans les duels, généreux dans l'effort comme à leur habitude, les Irlandais ont fait le match qu'on attendait d'eux. Ils n'ont jamais baissé les bras.

Mais, et ce n'est pas surprenant, ils n'ont guère été en mesure de créer le danger devant la cage défendue non pas par Buffon, mais par Sirigu. Une frappe d'Hendrick (14e) et une tête de Murphy (21e) ont constitué leurs seules occasions avant le thé. En face, il n'y avait qu'un essai d'Immobile à signaler (43e).

A la reprise, une volée de Zaza de peu au-dessus (53e) mettait un peu d'animation, de même qu'un tir d'Insigne sur le poteau (77e). La balle de match revenait pourtant à Hoolahan après un blanc de Bonucci, mais l'Irlandais manquait seul face à Sirigu. Il se rachetait peu après en déposant le ballon sur la tête de Brady pour un but qui va sans doute permettre aux pubs irlandais de faire de très bonnes affaires...

ATS