Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La nouvelle exposition du musée de l'Elysée "Jean Dubuffet. L'outil photographique" est proposée dès mercredi et jusqu'au 23 septembre à Lausanne.

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Le Musée de l'Elysée à Lausanne consacre une exposition au peintre, sculpteur, architecte et écrivain Jean Dubuffet. Les commissaires ont étudié la manière dont cet artiste, inventeur du terme "art brut", a utilisé la photographie pour documenter son travail.

Si Jean Dubuffet "s'intéresse peu à la photographie comme forme d'expression, il est toutefois bien conscient de son importance comme mode de diffusion, voire de promotion, de son travail", indique le dossier de presse. Dès ses débuts artistiques dans les années 40, il crée ainsi un système de référencement photographique.

Négatifs, tirages, albums, l'homme veut constituer un fonds documentaire. Une démarche également motivée par le besoin d'établir "une carte du chemin parcouru et de voir dressé le tableau des lieux visités", poursuit le dossier.

Reproduire 100 fois

Mais la photographie, Jean Dubuffet (1901-1985) l'utilise aussi comme un outil pour réaliser ses oeuvres. Elle lui permet notamment la reproduction multiple de mêmes éléments et il s'en servira dans certaines de ses expositions.

Coproduite par la Fondation Dubuffet, l'Elysée et les Rencontres d'Arles, où elle a déjà été présentée, l'exposition "Jean Dubuffet. L'outil photographique" se tient dès mercredi jusqu'au 23 septembre à Lausanne. Une table ronde est par ailleurs organisée le 23 juin sur la relation de Dubuffet à la photographie.

Lartigue en couleurs

Dès mercredi également, le musée de l'Elysée propose "Jacques Henri Lartigue. La vie en couleurs". Une exposition qui revient sur une étape suisse dans la carrière du photographe français (1894-1986) et complète une autre exposition présentée en France en 2015.

La version présentée dans la capitale vaudoise intègre des oeuvres inédites et cherche à mettre en lumière les liens de l'artiste entre ses notes, ses dessins et ses photographies.

Proche puis lointain

Lartigue aime tout d'abord immortaliser sa famille, ses jeux au château de Rouzat, la nature, surtout les fleurs. Puis il cherche à témoigner du quotidien des personnes aisées et des classes plus populaires. Dès 1955, il se met à multiplier les voyages et s'ouvre sur le monde: Italie, Venezuela, Cuba. A découvrir en couleurs certes, mais aussi en noir et blanc jusqu'au 23 septembre.

www.elysee.ch

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS