Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Emmanuel Bellada, à droite, accusé de violences lors d'une manifestation le 1er Mai (archives).

KEYSTONE/AP Nicolas Lescaut

(sda-ats)

L'Elysée a décidé d'engager la procédure de licenciement à l'encontre d'Emmanuel Benalla, accusé de violences lors d'une manifestation le 1er Mai. Des faits nouveaux ont été portés à la connaissance de la Présidence de la République, a indiqué cette dernière vendredi.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS