Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un appareil de mesure de la fluorescence, développé pas l'institut CSEM, permet de lire la valeur du pH émise par le pansement.

Empa

(sda-ats)

Un pansement "intelligent" doté de capteurs indiquant l'avancement de la guérison de la plaie: cette invention suisse développée par l'institut de recherche Empa devrait permettre un traitement plus doux et moins coûteux des plaies chroniques.

Le traitement de plaies chroniques est fastidieux. Le personnel soignant doit changer régulièrement le pansement pour examiner la plaie, la nettoyer et prélever des frottis. Cela irrite la peau et accroît le risque d'infection bactériale.

Le pansement "intelligent" développé par les chercheurs du Laboratoire fédéral d'essai des matériaux et de recherche (Empa) permettra de limiter cette procédure aux cas qui le nécessite réellement. Il indiquera en effet l'état de la plaie et permettra ainsi de réduire la tâche du personnel soignant et les coûts, écrit l'Empa.

Valeur du pH déterminante

La guérison d'une plaie se déroule en plusieurs phases, le corps produisant des substances spécifiques dans une succession de différents processus, faisant ainsi évoluer la valeur du pH. Le nouveau pansement est équipé de molécules-capteurs émettant un signal fluorescent lorsque la valeur du pH de la plaie se modifie.

Dans un cas de guérison classique, le pH monte jusqu'à 8 avant de descendre jusqu'à 5 ou 6. Lorsque la plaie ne se referme pas et devient chronique, cette valeur reste bloquée entre 7 et 8.

Les molécules-capteurs du pH sont composées de chlorure de benzalkonium et pyranine. Le premier est une substance utilisée dans les savons médicaux et qui agit contre les bactéries, les champignons et autres micro-organismes. La seconde est un colorant utilisé dans les stylos marqueurs. Elle devient fluorescente avec un éclairage ultraviolet.

Un appareil de mesure de la fluorescence permet de lire la valeur du pH émise par le pansement. A l'avenir, ces signaux pourraient aussi être lus avec une caméra de smartphone, moyennant une appli adaptée.

Prototype à tester

Pour l'instant, le pansement "intelligent" n'existe encore que sous forme de prototype. Il doit d'abord passer des tests vérifiant que les cellules et les tissus humains supportent bien ses molécules-capteurs. L'application d'un tel pansement sur une plaie complexe doit, elle aussi, être testée.

L'invention a été développée en collaboration avec l'EPF de Zurich, le CSEM à Neuchâtel, concepteur de l'appareil de mesure, et l'Hôpital universitaire de Zurich. La revue scientifique Sensors and Actuators B - Chemical y a consacré récemment un article.

ATS