Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Quelque 200 soldats, pompiers, policiers et bénévoles recherchaient l'enfant.

KEYSTONE/AP Kyodo News/DAISUKE SUZUKI

(sda-ats)

Le garçon japonais de sept ans laissé le 28 mai en forêt par ses parents à Hokkaido, dans le nord du Japon, en guise de punition, a été retrouvé vivant vendredi matin, a indiqué un sauveteur. Il a marché jusqu'à une base militaire.

"C'est un soldat qui a découvert le premier l'enfant", selon un porte-parole des forces d'autodéfense (nom de l'armée japonaise). "Il apparaît en bonne condition physique, mais a été conduit à l'hôpital", a-t-il ajouté.

Quelque 200 soldats, pompiers, policiers et bénévoles étaient mobilisés pour retrouver l'enfant, que ses parents ont dit avoir abandonné en bord de route samedi dernier pour le punir.

Pierres lancées

Samedi, l'enfant, sa soeur aînée et leurs parents se promenaient, lorsque le couple a perdu patience face au comportement du garçon. Ce dernier jetait des pierres à des voitures et des passants, ont rapporté la police japonaise et des médias locaux.

Sur le trajet du retour, les parents ont fait sortir le garçon de leur voiture et l'ont laissé en bord de route en pleine forêt. Ils ont poursuivi leur chemin sur une distance de quelque 500 mètres.

"Ils ont dit qu'ils étaient revenus sur le site immédiatement. Mais que le garçon n'était plus à l'endroit où ils l'avaient laissé", avait rapporté un porte-parole de la police locale.

ATS