Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le rôle de deux inconnus dans le crash qui a fait 47 morts constituait la base de la demande de reprise de la procédure pénale (archives).

KEYSTONE/STR

(sda-ats)

Le Ministère public de la Confédération (MPC) ne rouvrira pas l'enquête concernant l'attaque terroriste contre avion Swissair qui s'était écrasé en 1970 à Würenlingen (AG). La procédure pénale est prescrite et ne peut pas être reprise.

Le MPC avait annoncé en juillet 2017 une possible réouverture de l'enquête. Il a alors soumis la procédure pénale "Würenlingen", classée le 3 novembre 2000, à un examen approfondi, indique-t-il dans un communiqué jeudi. Sa décision s'appuyait sur un document du FBI de juin 1970, évoqué dans les médias et disponible sur internet.

Le document mentionnait une possible participation de deux personnes inconnues originaires de l'Allemagne de l'Ouest en se basant sur des sources inconnues. Le rôle de ces deux inconnus dans le crash qui a fait 47 morts constituait la base de la demande de reprise de la procédure pénale, précise le MPC.

Après examen, ce document ne remplit pas les conditions légales pour une reprise de la procédure pénale classée ou pour l'ouverture d'une procédure pénale à l'encontre des deux Allemands.

Polémique en 2016

Le crash de Würenlingen a fait couler beaucoup d'encre en 2016 après la publication du livre "Schweizer Terrorjahre" du journaliste de la NZZ Marcel Gyr.

Ce dernier avance que le ministre des affaires étrangères de l'époque, le socialiste Pierre Graber, aurait passé un accord secret avec l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) pour mettre fin à une série d'attaques ayant visé la Suisse en 1969 et 1970.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS