Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lausanne - Parmi les problèmes qui préoccupent le plus les Suisses, l'état écologique de la planète arrive en tête avec 30%, devant la situation économique et l'emploi, avec 24%. L'insécurité et la violence inquiètent 23% de la population ainsi que les coûts de la santé interpellent 22% du peuple.
Chez les "décideurs", en revanche, 36% sont préoccupés par la situation économique contre 26% d'inquiets face à l'environnement. C'est ce que révèle l'étude Sophia à paraître jeudi dans "L'Hebdo" et réalisée par MIS Trend. L'institut a interrogé, du 18 février au 5 mars, 1200 personnes - 500 Romands, 500 Alémaniques et 200 Tessinois - et 400 leaders d'opinion actifs en Suisse.
Alors que près de la moitié des leaders (49%) pensent que, dans les trois prochaines années, la Suisse reviendra à la situation antérieure avec un chômage limité à environ 3%, la population est moins optimiste (30%). Plus d'un sondé sur 5 (22%) estiment même que le chômage augmentera encore. Les Tessinois sont les plus inquiets (38%), devant les Romands (25%) et les Alémaniques (19%).
Pour ce qui est du sauvetage de l'UBS par l'Etat, le clivage est aussi patent entre les leaders et la population. Alors que 69% des leaders l'approuvent - contre 28% qui le réprouvent -, la population s'y oppose à 52%, contre 43% qui disent soutenir cette opération.
Les leaders sont 17% à estimer que le Conseil fédéral a très bien géré le sauvetage de l'UBS et 51% à trouver qu'il l'a assez bien géré. La population est plus sévère avec le gouvernement: seuls 7% des sondés pensent qu'il a très bien géré ce dossier et 45% qu'il l'a assez bien géré.
Toujours dans le domaine financier, les Suisses restent attachés au secret bancaire. Ils sont 60% (53% parmi les leaders) à affirmer qu'il faut sauver tout ce qui est encore possible, contre 36% (44% parmi les décideurs) qui préfèrent y renoncer purement et simplement.
La population et les leaders sont sur la même longueur d'onde pour approuver à une écrasante majorité (85%) une surveillance accrue des banques par l'Etat..

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS