La gestion des fonds et des départements de l'EPF Zurich est équitable. Un rapport externe mandaté par le Conseil des écoles polytechniques fédérales blanchit la haute école zurichoise de reproches de corruption et de sexisme formulés en mars par une professeure.

Accusé au début du printemps, le département de physique de l'EPFZ respecte des règles et le droit en matière de répartition des moyens financiers. les fonds sont attribués de manière objective et transparente, écrit jeudi le Conseil des EPF dans un communiqué.

Le Contrôle fédéral des finances a mené une enquête conjointe pour vérifier si des professeurs étaient discriminés à l'EPFZ ou à l'EPFL en cas de divergence d'opinions. Rien de tel n'a été constaté. Le Contrôle fédéral des finances recommande aux EPF de prendre des mesures garantissant davantage de transparence.

En mars, une professeure avait évoqué dans le magazine en ligne Republik des problèmes de corruption et de sexisme. Le second reproche était lié notamment au licenciement d'une professeure.

Le rapport externe blanchit également l'EPFZ sur ce point. Il n'existe pas de discrimination dans la gestion du personnel dirigeant, indique le Conseil des EPF.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.