Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les universités américaines et britanniques raflent les premières places du classement 2011 de "Times Higher Education", une publication spécialisée britannique. La première université non anglo-saxonne est l'EPFZ, au 15ème rang. L'EPFL est 46e.

Sept universités américaines figurent parmi les dix premières et 75 parmi les 200 premières de ce classement. Pour la première fois, Harvard est détrônée par le California Institute of Technology (Caltech), qui a bénéficié d'une hausse de 16% de ses investissements en recherche. Harvard se classe au second rang ex aequo avec Stanford, et devant Oxford, Princeton et Cambridge.

En dehors des Etats-Unis et du Royaume-Uni, les Pays-Bas et l'Allemagne placent le plus d'établissements parmi les 200 meilleures universités (12 chacun) suivis du Canada (9 universités) et de l'Australie (7 établissements).

Suisse 7e

La Suisse est au 7e rang des pays comptant le plus d'universités au classement. L'Université de Zurich se classe au 61e rang, celle de Bâle est 111e, Berne 112e et l'Université de Lausanne 116e. Suivent par pays le Japon, la Suède et la France, qui est 10ème.

Le première université asiatique au classement est l'Université de Tokyo (30ème). L'Université de Pékin vient au 49ème rang. L'université de Sao Paulo (Brésil) entre au classement à la 178ème place.

Le Times Higher Education, une publication distincte du quotidien "The Times", croise une série d'indicateurs comprenant notamment la recherche, les financements privés aux universités, l'enseignement, l'activité internationale et les citations dans les revues. Le palmarès intègre les "humanités", arts, littérature, histoire et les sciences humaines au même titre que les sciences.

ATS