Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le ministre des affaires étrangères équatorien Ricardo Patiño propose que le fondateur du site internet WikiLeaks, Julian Assange, soit transféré de Londres en Suède sous la protection de Quito, afin d'y être interrogé sur une affaire de viol qu'il nie.

"L'autre possibilité est que l'Equateur puisse obtenir l'autorisation de le transférer, si c'est ce qui est nécessaire, vers notre ambassade en Suède et le processus pourrait se poursuivre sous la protection de l'Equateur, en respect des demandes de la justice suèdoise", a expliqué vendredi M. Patiño à des journalistes.

Ceci est l'une des multiples "alternatives de mobilité" pour que M. Assange "puisse demeurer sous notre protection, notre asile, mais que puissent également être satisfaites les demandes de déclarations que la justice suédoise" requiert, a poursuivi le ministre, en déplacement dans l'ouest du pays.

Réfugié depuis le 19 juin dans l'ambassade d'Equateur à Londres afin d'éviter son extradition vers la Suède pour une affaire moeurs, M. Assange redoute d'être ensuite transféré aux Etats-Unis et d'y encourir la peine de mort pour avoir diffusé 250'000 télégrammes diplomatiques américains.

Le gouvernement équatorien, qui partage cette crainte, a offert l'asile politique le 16 août au cyber-militant australien de 41 ans, mais la Grande-Bretagne refuse de le laisser quitter librement la mission diplomatique.

M. Patiño a également ajouté qu'il y avait "du nouveau" dans le volet judiciaire suédois, car "quelques preuves ont été écartées", sans livrer plus de détails. Toutefois, le ministre a répété que la délivrance d'un sauf-conduit par la Grande-Bretagne était le scénario le plus souhaitable.

S'il a fait part de son intention d'évoquer le sujet avec son homologue britannique la semaine prochaine en marge de l'Assemblée générale de l'ONU à New York, M. Patiño a en revanche écarté l'idée de saisir dans l'immédiat la Cour internationle de justice de La Haye.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS