Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'espérance de vie progresse dans l'OCDE mais les écarts persistent

L'espérance de vie continue de progresser dans l'OCDE où elle s'établit à 80 ans et demi en moyenne pour 2013. Mais des écarts importants "persistent" entre pays, tandis que les Etats-Unis figurent désormais en bas de tableau, selon un rapport publié mercredi.

"L'espérance de vie à la naissance" - soit le nombre d'années que peut espérer vivre en moyenne une génération qui resterait soumise aux conditions de mortalité de son année de naissance - a gagné plus de dix ans depuis 1970, indique le "Panorama de la santé 2015" de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Elle "continue d'augmenter régulièrement" de trois à quatre mois par an en moyenne et "rien ne laisse présager un ralentissement", commente l'organisation qui regroupe 34 pays. Selon elle, ces gains en longévité s'expliquent par "l'amélioration des modes de vie", une meilleure éducation et des "progrès effectués en matière de santé".

La Suisse sur le podium

Le Japon, l'Espagne, la Suisse, l'Italie et la France font figure de pays les plus vertueux: l'espérance de vie à la naissance (calculée pour 2013) y dépasse les 82 ans, avec la palme pour le Japon (83,4 ans), l'Espagne (83,2 ans) et la Suisse (82,9 ans). La Confédération arrive en tête pour l'espérance de vie des hommes (80,7 ans) et se classe sixième pour les femmes (85,0).

En bas du classement, on trouve le Mexique (74,6 ans), la Hongrie (75,7 ans), la Slovaquie (76,5 ans) et la Turquie (76,6 ans).

Etats-Unis mal classés

Les Etats-Unis n'apparaissent que vers le bas du classement avec une espérance de vie à la naissance de 78,8 ans, soit la 27e place sur 34 alors qu'il est pourtant numéro un pour les dépenses de santé par habitant.

L'espérance de vie s'est allongée de manière "beaucoup plus modeste" aux Etats-Unis que dans les autres pays riches depuis 1970 et elle y est aujourd'hui "inférieure à la plupart des autres pays de l'OCDE, en raison de taux de mortalité plus élevés liés à des comportements" néfastes, selon l'organisation.

Facteurs de risques

L'OCDE a également réalisé un classement de ses pays membres pour les facteurs de risque pour la santé: tabac, alcool, obésité chez les adultes et surpoids/obésité chez les enfants.

"La plupart des pays affichent de mauvais résultats pour au moins un des indicateurs des facteurs de risque" commente l'OCDE. La Suisse est, elle, bien classée pour son faible taux d'obésité (cinquième pour les adultes et 14e pour les enfants) mais reste à la traîne pour le tabagisme (21e) et la consommation d'alcool (24e).

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.