Le gouvernement espagnol a annoncé jeudi avoir lancé des poursuites contre les héritiers de Francisco Franco pour récupérer un domaine situé en Galice. Selon lui, il a été acquis illégalement par le dictateur mort en 1975.

Selon la plainte, la propriété de Pazo de Meiras, en Galice (nord-ouest), une résidence d'été de Franco, a fait l'objet en 1941 d'une vente "frauduleuse" et doit revenir au domaine public. Après la mort de Franco, ses héritiers ont continué à utiliser la propriété, qui appartient aujourd'hui à ses petits-enfants.

Le manoir, construit entre 1893 et 1907, a été classé comme monument d'intérêt culturel par le parlement régional de Galice l'an dernier, et il devrait donc être ouvert au public. Mais les descendants de Franco s'opposent à cette décision, affirmant qu'il s'agit de leur propriété privée.

Ce dépôt de plainte est intervenu alors que le gouvernement espagnol ferraille en justice avec les héritiers de Franco pour tenter de transférer les restes mortuaires du caudillo du mausolée qui les abrite près de Madrid vers une sépulture plus discrète.

L'exhumation était prévue le mois dernier mais elle a été suspendue à la dernière minute par la cour suprême le temps qu'elle examine un appel de la famille Franco.

Francisco Franco est arrivé au pouvoir après la guerre civile espagnole de 1936-39 déclenchée par sa révolte contre le gouvernement républicain.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.