Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les inondations survenant en pleine saison des moussons en Inde ont été responsables de la mort de 14 personnes dans l'Etat d'Assam. Elles font aussi craindre le pire pour les rhinocéros unicornes, dont l'un des derniers sanctuaires se trouve dans cette région.

Ces dernières semaines, 14 personnes ont péri, environ 1200 villages ont été submergés et plus de 800'000 personnes ont été déplacées à travers cet Etat du nord-est du pays, a annoncé mardi le gouvernement local dans un communiqué.

Les pluies torrentielles mettent également en danger les animaux, notamment les quelque 2400 rhinocéros unicornes du parc national de Kaziranga. Ce parc de 450 km2 est l'un des derniers sanctuaires des rhinocéros unicornes dans le monde, dont on recense environ 3300 spécimens.

Plus de la moitié du parc sous les eaux

"Plus de la moitié du parc (...) est sous les eaux. Les animaux migrent de leur refuge vers les collines avoisinantes pour se protéger", a déclaré mardi le ministre des forêts, de la faune et de la flore de l'Etat d'Assam, Etuwah Munda.

Le parc national de Kaziranga subit la crue d'une rivière qui a débordé.

Gardes forestiers en alerte

Or, "les braconniers ont tendance à cibler les animaux en profitant des inondations. Nous avons mis des gardes forestiers en alerte sur les collines où les animaux cherchent refuge", a-t-il ajouté. "Nous prenons toutes les mesures nécessaires et je vais moi-même camper dans le parc pour superviser la situation", a-t-il ajouté.

En 2012, les inondations avaient provoqué la mort de 14 rhinocéros et de centaines d'autres animaux, la plupart s'étant fait faucher sur une autoroute proche alors qu'ils essayaient de s'échapper des zones submergées.

Barricades le long de l'autoroute

Cette année, des barricades ont été érigées le long de certaines sections de l'autoroute, et "les gardes forestiers demandent aux conducteurs de rouler à moins de 40 km/h", selon le haut responsable.

Le braconnage des rhinocéros unicornes est un fléau chronique dans cette région. Les chasseurs recherchent cette espère rare pour sa corne réputée dans certaines régions d'Asie avoir des vertus aphrodisiaques qui justifient des prix mirobolants. Cela alors qu'elle n'est composée que de simple kératine à l'instar des ongles et des cheveux.

ATS