Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Entouré par le chef de l'administration des finances Pierre-André Charbonnet (g.) et le chef de la comptabilité du canton Damian Locher (d.), le conseiller d'Etat valaisan Roberto Schmidt (centre) a présenté mardi un budget 2019 équilibré qui s'inscrit dans un contexte économique serein.

Pierre Berclaz/ats

(sda-ats)

Le budget 2019 de l'Etat du Valais s'inscrit dans une tendance positive. Le contexte économique global est serein. Le gouvernement cantonal a pu définir des priorités pour les années venir.

"Pour le gouvernement, l'important a été de fixer des priorités et de mettre l'accent sur des thématiques", a déclaré mardi Roberto Schmidt, chef du département valaisan des finances lors de la présentation du budget 2019. Les routes, la santé, l'agriculture bénéficieront de budgets plus cossus l'an prochain.

Globalement, le budget 2019 illustre une politique financière qui garantisse l'équilibre. Les charges et les revenus progressent de manière identique de 3,4% pour totaliser 3,425 milliards de francs. Le budget prévoit un léger excédent de revenus de 1,7 million de francs. L'Etat a inscrit des investissements nets de 221 millions de francs pour un excédent de financement de 1,8 million de francs.

Préparer l'avenir

Les investissements nets doivent générer un total d'investissement de 527 millions de francs. Le gouvernement a pour objectif de produire 2,5 milliards de francs d'investissements bruts pour la période 2019-2022, a dit M. Schmidt.

Le budget prévoit aussi l'attribution d'un montant de 90 millions de francs à différents fonds. Si les besoins ne se font pas sentir actuellement, le canton aura besoin de ces montants à l'avenir, a précisé M. Schmidt. Les perspectives concernant les recettes des redevances hydrauliques ou de la péréquation intercantonale sont plutôt à la baisse.

Le gouvernement doit aussi tenir compte d'autres défis. Ainsi, dans le domaine de la construction, le dépeuplement des vallées provoque des surchauffes dans la plaine du Rhône. Ou encore le changement climatique qui pèse de plus en plus sur les finances publiques. Les intempéries dégradent les infrastructures, engendrant des coûts de réparation toujours plus élevés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS