Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Hôpital neuchâtelois (HNE) ne pourra pas entamer ses travaux de rénovation sur le site de La Chaux-de-Fonds. Le Conseil d'Etat a dit mardi avoir gelé une demande d'investissement de 35 millions de francs présentée par l'établissement hospitalier. Cette décision provoque la colère dans le Haut du canton.

Le gouvernement ne remet pas en cause la nécessité de procéder à des travaux d'assainissement du site des Montagnes neuchâteloises. Mais il estime que les conditions ne sont pas réunies pour approuver un investissement d'une telle ampleur. A ses yeux, il faut attendre que la réorganisation de l'HNE soit achevée.

Unités vétustes

C'est à la fin de l'année dernière que l'Hôpital neuchâtelois avait saisi le Conseil d'Etat d'une demande d'approbation d'un projet de rénovation. L'investissement de 35 millions devait permettre de rénover des unités de soins vétustes.

Les améliorations découlant de ces travaux resteraient insuffisantes dans une perspective à long terme, a expliqué le Conseil d'Etat pour justifier la suspension de l'examen de la demande d'investissement de l'HNE. Le projet de création d'un nouvel établissement hospitalier sur un site unique n'est pas abandonné.

Difficultés financières

De plus, la situation financière difficile de l'HNE, dont le budget a été refusé par son conseil d'administration, doit être clarifiée. La décision négative de l'Etat n'empêchera cependant pas la réalisation de travaux de plus faible envergure.

Le gouvernement a demandé au conseil d'administration de l'hôpital de réévaluer la faisabilité des mesures approuvées l'été dernier en lien avec les options stratégiques qui prévoient la concentration de la chirurgie stationnaire à La Chaux-de-Fonds. Cet examen doit tenir compte du contexte financier délicat et de la situation du marché de l'emploi pour le personnel médico-soignant.

Colère dans le Haut

La Ville de La Chaux-de-Fonds a exprimé son incompréhension face à la décision du Conseil d'Etat. Elle estime que la mesure sera perçue comme une trahison par la population des Montagnes neuchâteloises et les citoyens qui avaient accepté les options stratégiques prévoyant de concentrer la chirurgie stationnaire à La Chaux-de-Fonds.

Pour le conseil communal, l'avenir du site hospitalier de La Chaux-de-Fonds doit être garanti. Le groupe de travail interpartis pour la défense du site de La Chaux-de-Fonds se dit lui outré par la "décision prise au mépris des décisions du peuple et du Grand Conseil neuchâtelois et encore plus des habitants du Haut qui perdent toute confiance en les autorités".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS