Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - L'euro est descendu à un nouveau plus bas historique face à la devise suisse, à 1,3850 franc. Et les bourses européennes ont toutes fini dans le rouge comme les asiatiques plus tôt, celle de Zurich parvenant toutefois à limiter la perte.
Les marchés européens qui avaient ouvert en forte baisse ont cependant réussi à limiter leurs pertes à la clôture, grâce à un rebond des commandes industrielles allemandes. A la clôture, l'indice SMI des 20 valeurs vedettes de la Bourse suisse a ainsi cédé 0,13% par rapport à vendredi.
Paris a terminé en baisse de 1,21%, Londres a perdu 1,11%, Francfort 0,57% et Milan 0,55%. Madrid et Lisbonne ont chuté respectivement de 1,44% et 0,39%. La Bourse grecque a particulièrement souffert, lâchant 5,45%. A la mi-séance, la Bourse de New York évoluait aussi en baisse, le Dow Jones perdant 0,11% et le Nasdaq 0,66% vers 15h50 GMT (17h50 HEC).
La première place financière en Asie, Tokyo, avait clôturé en forte chute de 3,84%, son plus bas niveau de clôture depuis le 30 novembre 2009, entraînant à la baisse les autres Bourses asiatiques et européennes, qui avaient déjà chuté vendredi.
Vers 16h20 GMT (18h20 HEC), la devise européenne valait 1,1957 dollar, après être tombée à 1,1877 dollar vers 01h50 GMT, son plus bas niveau depuis le 10 mars 2006.
Face au franc suisse, l'euro a plongé au niveau historiquement bas de 1,3850 franc vers 17h00, avant de légèrement se redresser. Peu avant 19h00, il s'échangeait à 1,3888, toujours nettement sous les 1,40 franc qui jusqu'à récemment semblaient le seuil sous lequel la Banque nationale suisse (BNS) semblait ne pas vouloir le laisser descendre en achetant massivement de l'euro.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS