Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le mouvement d'appréciation de l'euro tend à s'affirmer (archives).

KEYSTONE/AP/MARTIN MEISSNER

(sda-ats)

L'euro a atteint mercredi son plus haut niveau face au franc depuis près d'un an et demi. La monnaie unique européenne a valu jusqu'à 1,1175 franc vers 13h35.

Le mouvement d'appréciation de l'euro est perceptible depuis ce printemps. Il s'est même renforcé depuis deux semaines et demi, dans la mesure où le 10 juillet la monnaie unique avait passé le cap de 1,10 franc pour la première fois depuis l'été 2016.

Le phénomène de valorisation de l'euro apparaît encore bien plus marqué vis-à-vis du dollar depuis plusieurs semaines maintenant. Vers 14h45, l'affaiblissement du franc s'était quelque peu relâché, la devise européenne s'échangeant alors à 1,1155 franc.

En l'absence d'informations particulières, en cette période de vacances, les observateurs expliquaient l'appréciation subite de mercredi par un mouvement technique. Ce dernier pourrait être lié au franchissement de la barre de 1,11 franc pour un euro.

Situation très observée

Reste que tout affaiblissement du franc est scruté de très près par les entreprises suisses tournées vers l'exportation. Au final, des millions de francs peuvent être en jeu. Depuis l'abandon du cours plancher de 1,20 franc pour un euro, à mi-janvier 2015, jamais la monnaie unique n'a repassé le cap de 1,12 franc.

Au-delà, il apparaît peu vraisemblable de voir l'euro aller plus haut, à court terme du moins, selon des analystes du courtier vaudois Swissquote, contactés par l'agence financière awp. Les prochaines échéances clés à même de faire bouger les cours seront les réunions de la Banque centrale européenne (BCE) et de la Réserve fédérale américaine (Fed) en septembre.

ATS