Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'euro accentuait son repli face au dollar mardi, proche d'un plus bas en plus de trois mois atteint la veille. Le marché est toujours fébrile et inquiet de la situation en zone euro, notamment en Grèce où les principaux partis peinent à former un nouveau gouvernement.

En milieu d'après-midi, l'euro valait 1,3000 dollar contre 1,3052 dollar lundi soir. Face à la devise nippone, l'euro baissait aussi, à 103,85 yens contre 104,28 yens lundi soir.

La devise helvétique était stable face à l'euro, à 1,2012 franc pour un euro, et baissait face au billet vert, à 0,9238 franc pour un dollar.

Mardi, "en l'absence d'indicateurs économiques majeurs", l'attention des cambistes se concentrait de nouveau "sur la politique et les incertitudes entourant la situation grecque, mettant la pression sur l'euro", notait Markus Huber, analyste chez ETX Capital.

Ainsi pour les experts de Commerzbank, la situation grecque crée "un certain nombre de problèmes: le scénario catastrophe d'une sortie de la Grèce de l'euro peut alimenter une fuite des capitaux hors des autres pays dits de la périphérie, ce qui pousserait la BCE (Banque centrale européenne) à les aider", et à assouplir encore plus vite sa politique monétaire.

ATS