Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'Europe et le FMI prêts à voler au secours de l'Irlande

Bruxelles - La zone euro est prête à voler au secours si nécessaire du secteur bancaire irlandais avec le FMI. Réunis à Bruxelles mardi, les ministres des Finances ont dit vouloir défendre la stabilité de l'Union monétaire, à nouveau menacée par des turbulences sur les marchés.
Des discussions entre les autorités irlandaises, la Commission européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international (FMI) vont être "intensifiées" en vue de mettre sur pied de manière préventive un programme d'aide aux banques du pays, a annoncé le commissaire aux affaires économiques et monétaires, Olli Rehn.
"Ces préparatifs peuvent être considérés comme l'intensification d'un programme potentiel concentré sur la restructuration du secteur bancaire, au cas où un programme serait nécessaire", a-t-il dit.
Dublin va se décider "dans les prochains jours"Les discussions devront être achevées "rapidement" et Dublin doit décider "dans les prochains jours" s'il fait appel ou non à l'aide, a précisé le chef de file des ministres des Finances de la zone euro Jean-Claude Juncker, à l'issue d'une réunion de l'Eurogroupe à Bruxelles.
Le sujet est sensible car alors que la Grèce était demandeuse il y a six mois d'une aide de ses partenaires, Dublin traîne des pieds et tente de résister aux pressions de certains de ses partenaires et de la BCE, inquiets d'un risque de contagion des difficultés irlandaises à toute la zone euro.
Le Premier ministre irlandais Brian Cowen a de nouveau souligné mardi que son pays n'avait "déposé aucune demande en vue d'une aide extérieure" à ce stade. En revanche, Dublin s'est résolu à accepter d'étudier des mesures pour "ramener la stabilité" sur les marchés, a-t-il dit.
Si un plan en vue de résoudre les problèmes du secteur bancaire est déclenché, l'Irlande pourra compter sur un fonds de secours mis en place au printemps par la zone euro, suite à la crise grecque, doté de 440 milliards d'euros. En y ajoutant des prêts du FMI et de l'UE le pot total disponible s'élève à 750 milliards d'euros.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.