Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le sommet n'a plus été gravi depuis trois ans (archives).

KEYSTONE/AP/TASHI SHERPA

(sda-ats)

Près de 300 grimpeurs se trouvaient mardi dans les camps d'altitude du versant sud de l'Everest. Ils attendaient une "fenêtre météo" pour tenter le sommet, qui n'a pas été gravi depuis trois ans.

Une avalanche a coûté la vie à 16 Sherpas en 2014 dans la cascade de glace menant au pied de la face. Une autre, due au terrible séisme d'avril 2015 au Népal, a fait 18 morts au camp de base, ce qui a mis fin aux expéditions de l'année dernière.

Au total, 289 grimpeurs et guides se trouvent dans les différents camps d'altitude, côté népalais, et la face a pu être équipée de cordes fixes jusqu'au Col sud, site du dernier camp, à 8'000 mètres.

ATS