Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'exécutif de la Ville veut retrouver une certaine sérénité

Sandrine Salerno, responsable des finances de la Ville de Genève, aimerait entretenir des rapports plus sereins avec le Conseil municipal s'agissant des questions budgétaires.

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

(sda-ats)

Le projet de budget 2017 de la Ville de Genève présente un excédent de recettes de 2,1 millions de francs, pour des charges de 1,15 milliard. L'exécutif marqué à gauche doit maintenant convaincre la majorité de droite du Conseil municipal du bien-fondé de ce budget.

La volonté sincère du Conseil administratif est de tisser des liens plus harmonieux avec le délibératif, a souligné mercredi la grande argentière de la Ville Sandrine Salerno. Selon la magistrate socialiste, le chemin sera long et le climat entre les deux institutions ne redeviendra pas serein "du jour au lendemain".

Un des points de friction pourrait être le taux d'autofinancement des investissements. La Ville prévoit de financer avec ses propres ressources 64,3% des 130 millions de francs qu'elle prévoit d'investir l'an prochain. La majorité de droite du Conseil municipal aimerait que ce taux atteigne 75%.

Pour Mme Salerno, toutefois, seuls les comptes font foi en matière de taux d'autofinancement des investissements. Le chiffre final est souvent beaucoup plus élevé que celui qui figure dans le budget. Ainsi, sur les dix dernières années, le taux d'autofinancement comptabilisé par la Ville de Genève s'est monté à 127%.

Hausse de la dette

Le projet de budget 2017 chiffre l'insuffisance de financement des investissements à 46,4 millions de francs. Cette somme devra être empruntée et elle alourdira d'autant la dette de la Ville de Genève. Fin 2017, celle-ci devrait s'élever à un peu plus de 1,6 milliard de francs.

L'offre aux familles est l'une des grandes priorités du projet de budget 2017 élaboré par l'exécutif de la Ville. En 2017, 26 nouvelles places devraient voir le jour dans les crèches. Elles s'ajoutent aux 189 places créées cette année. Le but est de pouvoir répondre à la quasi-totalité des demandes en 2018.

Le Service d'incendie et de secours (SIS) est également le grand bénéficiaire du projet de budget 2017. Le conseil administratif de la Ville de Genève propose de créer l'an prochain 11 nouveaux postes de sapeurs-pompiers. Cette année, déjà, 11 postes ont été créés dans ce secteur.

La Ville de Genève entend par ailleurs augmenter légèrement sa contribution à la solidarité internationale, pour arriver à terme à consacrer à ce domaine 0,7% de son budget de fonctionnement. L'exécutif veut aussi améliorer l'aide aux migrants, en accordant 500'000 francs de plus à l'accueil et l'intégration de ces personnes.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.