Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Conseil d'Etat zurichois autorise l'Université de Zurich et l'EPFZ à effectuer des expérimentations sur des macaques dans le cadre de recherches sur la schizophrénie notamment. En 2009 pourtant, le Tribunal fédéral avait interdit des expériences similaires.

L'Office vétérinaire cantonal a délivré son autorisation aux deux hautes écoles en juillet 2014. Mais trois membres de la Commission zurichoise sur l'expérimentation animale ont fait recours.

Le Conseil d'Etat a tranché en faveur des expérimentations, fait-il savoir jeudi. Il estime que dans le cas présent, l'intérêt de la société est prépondérant sur la protection des animaux. D'autant plus que les souffrances et nuisances pour eux ne seront pas disproportionnées.

Electrodes dans le cerveau

Deux associations de protection des animaux ont aussitôt violemment critiqué cette décision. Elle est "clairement en contradiction" avec la décision du Tribunal fédéral de 2009" et représente un "pas en arrière massif", estime la Fondation pour les animaux dans le droit.

Il s'agit d'une "erreur judiciaire", selon la Protection des animaux zurichoise. Toutes deux rappellent que les expériences interdites en 2009 sont très proches de celles autorisées aujourd'hui. Des électrodes sont implantées dans le cerveau des primates et ils sont privés d'eau pour les rendre plus dociles.

La décision du Conseil d'Etat n'est pas encore définitive. Les deux organisations appellent les trois membres de la Commission sur l'expérimentation animale à faire recours auprès du tribunal administratif cantonal.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS