Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le quintuple vainqueur du Tour de France Eddy Merckx a récemment été inculpé de corruption active dans un dossier concernant la vente de vélos à la police d'Anderlecht, en région bruxelloise, dans les années 2006 et 2007. L'information, confirmée de source judiciaire, a été dévoilée par la presse belge.

Selon le quotidien "La Dernière Heure", Merckx aurait été informé par le commissaire de police d'Anderlecht de l'existence d'un projet de marché de 48 vélos à fournir en 2006 et 2007 à la police locale.

A l'époque à la tête d'une entreprise de cycles portant son nom, l'ex-champion aurait grâce à ce commissaire eu connaissance des prix proposés par ses concurrents et auraient pu adapter son offre pour remporter ce marché public. Le commissaire aurait en retour obtenu un vélo haut de gamme à un "prix avantageux", selon le journal.

Joint par l'AFP, le Parquet de Bruxelles n'a souhaité "faire aucun commentaire sur ce dossier". Eddy Merckx restait lui injoignable mardi matin.

Légion d'honneur

Toujours selon "La Dernière Heure", l'inculpation d'Eddy Merckx, qui aurait dû intervenir le 6 décembre 2011, avait été retardée pour que celui qui a été désigné plus grand sportif belge de l'histoire puisse être reçu à l'Elysée pour y être fait grand commandeur de la Légion d'honneur le 15 décembre dernier.

Le quotidien précise que ce dossier fait partie d'une enquête plus vaste portant sur plusieurs faits de corruption, portant notamment sur des achats de voitures, dans les services de police bruxellois et mettant en cause des commissaires et responsables de zones.

Merckx a revendu sa société de cycles à un homme d'affaires en 2008.

ATS