Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'ancien commandant de la police jurassienne Henri-Joseph Theubet devra répondre d'abus d'autorité devant le juge pénal. Au terme de l'instruction, le Ministère public le renvoie devant la justice pour avoir annulé 90 amendes d'ordre délivrées par des gendarmes entre 2004 et 2010.

L'ex-commandant de la police aurait dû transmettre les réclamations de citoyens au Ministère public, seul habilité à les traiter, a indiqué lundi le procureur du Jura.

Il y a un an presque jour pour jour, le Gouvernement jurassien avait signé une convention de départ avec M. Theubet. Il l'avait suspendu avec effet immédiat six mois plus tôt, peu après l'ouverture d'une instruction pénale consécutive à de graves accusations d'abus de pouvoir et de mobbing lancées par l'ancien procureur du canton.

Agé de 52 ans aujourd'hui, M. Theubet était en congé maladie depuis quelques jours quand il a été suspendu. Pour avoir annulé des amendes d'ordre durant dix ans pour lui et pour des tiers, l'ancien maire de Genève André Hediger a été condamné à 20 jours-amende avec sursis, peine confirmée par le Tribunal fédéral.

ATS