Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'ancien conseiller fédéral Otto Stich est décédé la nuit dernière à l'âge de 85 ans dans sa commune de Dornach (SO), au home Wollmatt, après une brève maladie. Le socialiste soleurois a siégé au gouvernement de 1984 à 1995. Il avait dirigé les finances.

Le Conseil fédéral a fait part de sa douleur à l'annonce de son décès. Otto Stich restera dans les mémoires comme une "personnalité marquante et attachante", a fait savoir le gouvernement jeudi.

Elu au Conseil fédéral à la tête des finances, Otto Stich a su rallier très rapidement "tant ses amis que les esprits critiques à son style de conduite", relève le Conseil fédéral. Et de saluer tant sa ténacité à défendre ses idées que sa simplicité, "toujours reconnue et appréciée".

Hommage du PS

Christian Levrat, président du PS, relève ainsi qu'Otto Stich aura été un des conseillers fédéraux "les plus crédibles de l'histoire et aussi l'un des plus proches de la population".

Il a également été "le ministre des finances le plus circonspect que j'aie jamais connu", a ajouté M. Levrat. Durant toute sa vie, Otto Stich s'est clairement engagé pour les objectifs politiques socialistes et en faveur d'une Suisse plus juste.

Engagement précoce

Discret, l'ancien ministre des finances préférait son bureau aux réceptions. Une qualité que salue Peter Gomm (PS), président du Conseil d'Etat soleurois. L'ancien conseiller fédéral a "toujours mis l'intérêt général avant son ambition personnelle".

Le Soleurois est tombé petit déjà dans la marmite de la politique. Il avait été particulièrement marqué par l'essor du fascisme et la Deuxième guerre mondiale.

Elu en 1963 au Conseil national, Otto Stich s'est immédiatement illustré dans les questions relatives à l'économie et aux finances, rappelle le PS. Le 7 décembre 1983, il a été élu au Conseil fédéral en remplacement de Willy Ritschard qui venait de décéder, peu après l'annonce de son retrait du gouvernement.

Le Soleurois a occupé la présidence de la Confédération en 1988 et 1994 avant de se retirer du Conseil fédéral en 1995.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS