Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Cordoba - L'ex-dictateur argentin Jorge Videla, accusé d'avoir mis en place un plan d'extermination d'opposants alors qu'il était au pouvoir (1976-1981), s'est endormi mardi devant le tribunal. Il ne s'est réveillé que lorsqu'un classeur, qu'il avait sur ses genoux, est tombé par terre.
L'ancien dictateur, 84 ans, a commencé à glisser insensiblement, au point de s'assoupir contre l'ex-général Luciano Menendez, 83 ans, qui lui-même dormait à ses côtés, a constaté un journaliste de l'AFP. A son réveil, Videla a repris ses esprits et réalisé qu'il était pratiquement blotti contre Menendez.
Videla est rejugé à Cordoba pour la première fois depuis sa condamnation à perpétuité en 1985, qui avait été annulée cinq ans plus tard par une grâce du président de l'époque, Carlos Menem. Une soixantaine de témoins seront entendus au cours de ce procès qui durera jusqu'à la fin de l'année.
Fervent catholique, l'ancien dictateur faisait figure de modéré avant de prendre la tête du putsch du 24 mars 1976 et de diriger le pays jusqu'en 1981. Ces années furent les plus dures du régime, qui est responsable de la disparition de 30.000 personnes, selon les organisations de défense des droits de l'Homme.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS