Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'ex-magistrat PDC Luc Barthassat a été le plus dépensier en 2017

Les frais effectifs des sept membres du gouvernement genevois et de la chancelière d'Etat pour les années 2017 et 2018 ont été rendus publics par l'exécutif. Il en ressort que l'ex-conseiller d'Etat PDC Luc Barthassat a été le plus dépensier en 2017, avec un total de 25'453 francs (archives).

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

(sda-ats)

A Genève, le gouvernement a dévoilé mercredi les frais effectifs de ses sept membres et de la chancelière d'Etat pour 2017 et 2018. Il en ressort que l'ex-conseiller d'Etat PDC Luc Barthassat a été le plus dépensier en 2017.

Les frais effectifs de Luc Barthassat, en charge du Département de l'environnement, des transports et de l'agriculture, se sont élevés à 25'453 francs en 2017. L'ex-magistrat PDC a dépensé 12'022 francs en frais de représentation avec des tiers externes et 1'472 francs en repas et collations diverses. Il en a aussi eu pour 3'454 francs de taxis, tout en effectuant 181 courses avec une voiture de fonction.

Dans le tableau des résultats consolidés pour 2017, l'ex-chancelière d'Etat Anja Wyden Guelpa arrive en seconde position en matière de frais, avec 23'541 francs. Elle se distingue des membres de l'exécutif par des frais de déplacement et des frais d'hôtel élevés - respectivement 11'683 francs et 3'892 francs.

Voitures de fonction

Le conseiller d'Etat Pierre Maudet se place en troisième position. Ses frais se sont montés à 18'211 francs, dont 4'783 francs de frais de téléphonie mobile et Internet ainsi que 4'521 francs en invitations de tiers externes. Le magistrat PLR est aussi celui qui a le plus fait usage des voitures de fonction avec chauffeur: 257 courses en 2017, 199 depuis le début de 2018.

L'an dernier, Pierre Maudet, en charge de la Sécurité et de l'Economie, s'est aussi déplacé en train et en avion pour 6'544 francs. S'y ajoute un total de 33'883 francs pour ses frais de déplacement, d'hôtel et de repas lors d'une mission économique aux Etats-Unis et de deux voyages en Chine.

Des différences "normales"

En quatrième position du classement 2017, avec un total de 14'681 francs, le PDC Serge Dal Busco, alors en charge des Finances, se distingue par des frais de parking de 2'415 francs. Il est suivi par le magistrat MCG Mauro Poggia, à la tête du Département de l'emploi, des affaires sociales et de la santé, qui a eu pour 6'794 francs de frais de déplacement - hors taxis - sur un total de frais de 12'843 francs.

Le Vert Antonio Hodgers, en charge du Département de l'aménagement, du logement et de l'énergie, a dépensé 5'627 francs, dont 3'019 francs en téléphonie mobile. L'ex-président du Conseil d'Etat, le PLR François Longchamp, a eu pour 4'076 francs de frais, tandis que la cheffe de l'Instruction publique, la socialiste Anne Emery-Torracinta, n'a dépensé que 2'998 francs.

Ces différences sont "normales", a commenté le président du Conseil d'Etat Antonio Hodgers, qui considère qu'il n'y a "aucun excès notable" dans ces frais. Selon lui, les dépenses doivent permettre à l'accomplissement de la mission de chaque magistrat.

Après la Cour des comptes

A la suite du rapport de la Cour des comptes sur les notes de frais de l'exécutif de la Ville de Genève, le Conseil d'Etat genevois a décidé d'établir une liste exhaustive des frais de ses membres et de la chancelière d'Etat. Il a utilisé un schéma similaire à celui de la Cour des comptes, qui avait notamment épinglé les excès du PDC Guillaume Barazzone.

Les résultats consolidés ont été élaborés par chaque département cantonal. Ils couvrent toute l'année 2017, tandis que les résultats pour 2018 figurent dans deux tableaux, l'un allant de janvier à fin mai pour la précédente législature et l'autre de juin au 31 octobre pour l'actuelle législature.

Chaque conseiller d'Etat touche une indemnité forfaitaire de 34'500 francs par an "pour couvrir toutes les dépenses difficilement quantifiables liées à l'exercice de la fonction", comme l'achat de vêtements ou d'attentions aux collaborateurs. Cette indemnité se monte à 28'000 francs pour la chancelière d'Etat.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.