Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'ex-patron de Parmalat Calisto Tanzi condamné à 18 ans de prison

Milan - L'ex-patron et fondateur de Parmalat Calisto Tanzi a été condamné jeudi à 18 ans de prison pour le krach du groupe en 2003, qui avait laissé un trou de 14 milliards d'euros. Avec d'autres anciens dirigeants condamnés, il devra par ailleurs verser 2 milliards d'euros à Parmalat.
La peine de prison prononcée est légèrement inférieure à celle de vingt ans réclamée par le parquet à l'encontre de M. Tanzi, 72 ans, qui était jugé par le tribunal de Parme notamment pour banqueroute frauduleuse et association de malfaiteurs.
L'ancien patron du groupe agro-alimentaire italien et d'autres ex-dirigeants condamnés jeudi vont aussi devoir verser deux milliards d'euros à Parmalat et rembourser 5% de la valeur des titres Parmalat aux petits épargnants floués, soit quelque 30 millions d'euros selon les calculs des avocats.
Parmi les seize autres ex-dirigeants du groupe jugés dans ce procès, le directeur financier Fausto Tonna a écopé de 14 ans et Giovanni Tanzi, frère de Calisto et haut dirigeant du groupe, a été condamné à 10 ans.
Scandale retentissant
La faillite de Parmalat, l'un des scandales financiers les plus retentissants en Europe, a laissé un trou de 14 milliards d'euros (18,3 milliards de francs au cours actuel) dans les comptes du groupe et a englouti les économies de 135'000 épargnants.
Fleuron de l'économie italienne, Parmalat, qui employait à l'époque 36'000 personnes dans 30 pays, était aussi présent dans le football, avec le club de Parme, et dans le tourisme.
L'affaire a éclaté en décembre 2003 mais les enquêtes ont montré que le groupe était au bord du gouffre depuis de nombreuses années, ne survivant qu'au prix de grossières falsifications de bilan et grâce à des instruments financiers sophistiqués.
Calisto Tanzi déjà condamné à dix ans
Le procès de Parme, qui a démarré en mars 2008 dans la ville où le groupe a son siège, était le principal procès concernant le krach du groupe. M. Tanzi a déjà été condamné fin 2008 à dix ans de prison notamment pour manipulation de cours de Bourse dans un autre procès à Milan, une peine confirmée en appel en mai dernier.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.